Immobilier d’entreprise : infos bureaux et les locaux commerciaux

immobilier professionnel
Tout savoir sur l'immobilier d’entreprise

L’immobilier est un vaste marché qui est un carrefour pour le domaine social, mais aussi le domaine professionnel. À ce sujet, l’immobilier professionnel ou l’immobilier d’entreprise est soumis à des conditions spécifiques qu’il convient de passer en revue.

L’immobilier d’entreprise, qu’est-ce c’est ?

Le marché de l’immobilier d’entreprise prend en compte la vente ou la location de biens immobiliers à destination professionnelle. En la matière, il s’agit généralement de :

  • Locaux commerciaux
  • Bureaux
  • Entrepôts
  • Boutiques
  • Centres commerciaux
  • Parkings privatifs
  • Terrains
  • Etc.

Si l’immobilier d’entreprise se différencie de l’immobilier d’habitation par la nature des biens vendus ou loués, il y a aussi la nature des acheteurs ou des locataires qui particularise le secteur. À ce propos, les clients en immobilier professionnel sont généralement :

  • Les banques
  • Les assurances
  • Les porteurs de projets
  • Les agences de développement économique
  • Les chefs d’entreprise déjà créées ou en création

En vertu de ce statut, l’immobilier d’entreprise est soumis à une fiscalité particulière.

Les conditions de détention de l’immobilier d’entreprise

En tant que chef d’entreprise, vous avez 3 choix en matière de détention de patrimoine immobilier. D’abord, vous pouvez décider de confondre votre patrimoine immobilier personnel et votre patrimoine immobilier professionnel. Dans ce cas, on parle de détention en direct.

Ensuite, si vous décidez d’inscrire votre patrimoine immobilier au bilan de l’entreprise afin de l’inclure dans le patrimoine professionnel. Il s’agit là d’une détention via entreprise.

Enfin, vous pouvez choisir d’inscrire votre bien au patrimoine immobilier d’une société juridiquement indépendante afin qu’il ait un statut intermédiaire entre  patrimoine immobilier et patrimoine professionnel.

La dernière option reste la plus avantageuse fiscalement. Il est important de clarifier le statut de votre bien professionnel, car cela est déterminant dans plusieurs cas à savoir :

  • La gestion du patrimoine de l’entreprise
  • Les possibilités d’arbitrage en fonction des liens professionnels existant avec la société d’exploitation
  • Les stratégies de transmission (donation, pleine propriété, réserve d’usufruit,  donation d’usufruit)
  • Le régime des plus-values.

L’intérêt de la séparation de l’immobilier de l’entreprise

Dissocier le patrimoine immobilier du patrimoine professionnel comporte de nombreux avantages :

  • Un allègement du patrimoine professionnel
  • La diversification de l’actif de l’entreprise via une extension du patrimoine privé
  • La facilitation de la vente de l’entreprise, car le bien immobilier pèse moins sur la valeur totale de l’entreprise. Le nombre de potentiels acheteurs est donc plus élargi.
  • La facilitation d’une donation de parts d’une société juridiquement indépendante à des héritiers non-repreneurs.
  • La séparation des risques commerciaux grâce à l’indépendance des deux entreprises.
NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/34/d393695393/htdocs/mediasfrance/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1009