Juriste immobilier : que fait-il réellement ?

Spécialiste en droit de l'immobilier
Missions et compétences d'un juriste immobilier

A l’instar des domaines comme la finance ou la bourse, le secteur de l’immobilier dispose aussi d’un spécialiste. Appelé juriste immobilier, ce spécialiste a pour rôle de faire appliquer les dispositions du droit immobilier dans diverses situations relevant de sa compétence. Pour accomplir efficacement les missions qui lui sont assignées, il doit avoir un profil adapté. Passons en revue les qualités et les missions du juriste immobilier.

Les missions du juriste immobilier

Depuis plusieurs années, les lois immobilières se sont drastiquement multipliées. Il est très difficile en tant qu’amateur de s’y retrouver ou de saisir toutes les subtilités. En vertu des prérogatives que lui confère sa fonction, le juriste immobilier a pour rôle de monter des dossiers ou de faire valoir son expertise dans le règlement de litiges immobiliers.

Dans ce cadre, il est appelé à donner des conseils, mais aussi tenu d’appliquer les dispositions des différentes lois immobilières. Il peut être le représentant d’une personne physique comme il peut être habileté à représenter une agence immobilière. Pour ce faire, il doit être informé des dernières législations régissant le droit immobilier. De façon générale, ses missions consistent à :

  • Conseiller en cas de litiges en apportant des réponses claires et précises en cas de litiges
  • Veillez à l’application du droit immobilier
  • S’occuper de la rédaction d’actes juridiques comme les contrats de bail
  • Monter des dossiers administratifs et financiers et s’occuper de la rédaction d’actes juridiques
  • Défendre les intérêts juridiques de la partie qu’il représente lors de la vente et de l’achat de biens immobiliers.

Au regard de l’étendue de ses missions, le juriste immobilier doit développer un certain nombre de compétences pour exercer son métier.

Les compétences du juriste immobilier

Pour devenir juriste immobilier, il faut être détenteur d’un diplôme de niveau bac+4 ou de bac+5 en droit, suivi d’une spécialisation en droit immobilier dans une école ou une université dispensant des formations dans le domaine de l’immobilier. Cependant, avant d’aspirer à la fonction, il faut avoir les qualités requises.

Le juriste immobilier doit être infaillible quand il s’agit des lois immobilières, qu’elles soient anciennes ou plus récentes. Ce n’est que de cette façon qu’il pourra être en mesure de conseiller valablement ses clients.

En outre, il doit avoir le sens de l’écoute ainsi qu’un sens de l’analyse très aigu afin de déceler le nœud des litiges qui lui sont soumis et trouver la solution adaptée très rapidement. Sa fonction lui impose aussi l’impartialité, la neutralité et la probité.

En raison du fait qu’il sera en contact permanent avec ses clients, le juriste immobilier doit inspirer confiance et pouvoir mettre à l’aise.  D’ailleurs, c’est pour cette raison que l’obligation de maitrise d’au moins une langue étrangère s’avère aussi impérieuse.

NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/34/d393695393/htdocs/mediasfrance/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1009