Les travaux de mise aux normes électriques dans l’immobilier

Mise aux normes électriques dans l’immobilier
Mise aux normes électriques dans l’immobilier

En plus d’être à la cause de nombreux accidents domestiques, une mauvaise installation électrique ou une installation vétuste peut aussi vous payer une forte consommation à la fin de chaque mois.  Si votre immeuble se trouve dans une situation pareille, vous êtes tenus d’exécuter des travaux de mises aux normes électriques. Quelles sont les obligations qui sont rattachées à ces travaux ? Un tour d’horizon s’impose.

Travaux de mise aux normes électriques : qui est concerné ?

Les statistiques montrent que ¼ des logements en France souffrent des affres d’une installation vétuste représentant un danger pour vous et votre famille.

La loi n’impose pas la conformité de votre installation électrique à la réglementation électrique en vigueur. Toutefois, votre installation doit être sécurisée et en la matière, la loi réglemente les différents travaux de rénovation

En tant que particulier, vous êtes concernés par les travaux  de mises aux normes électriques, notamment si vous avez le statut de :

  • Propriétaires occupants
  • Propriétaires bailleurs
  • Propriétaires vendeurs

En fonction de votre statut, les obligations sont diverses.

Les différents types de travaux de mise aux normes électriques

Si vous êtes un propriétaire bailleur, vous devez mettre votre bien aux normes avant de le mettre en location, l’objectif étant de ne pas mettre vos locataires en danger. Pour savoir les travaux à exécuter, faites appel à un expert. À ce sujet, il faudra  installer :

  • Un appareil général de commande et de protection de l’installation
  • Un dispositif différentiel approprié aux conditions de mise à la terre
  • Un dispositif de protection contre les surintensités
  • Une liaison équipotentielle et une installation électrique adaptée à la salle de bain et respectant la norme NF C 15-100

Au cas où les appareils du logement sont endommagés (prises, interrupteurs, etc.), il faudra aussi les remplacer. À  la fin de l’opération, l’expert vous fournira un certificat de conformité.

Si vous êtes un propriétaire vendeur, une obligation datant du 1er janvier 2009 vous impose d’effectuer des séries de diagnostics techniques avant la mise en vente d’un immeuble vieux de plus de 15 ans.  Cette opération vous permettra d’avoir la liste des défaillances, notamment électriques, de votre bâtiment afin de le mettre aux normes en vigueur avant toute vente.

En la matière, c’est la recherche d’amiante et la vérification de la conformité des installations de gaz et d’électricité qui vous permettront d’avoir le diagnostic électrique de votre bien.  Retenez qu’une maison souffrant de nombreux vices est dépréciée et cela impactera sur le prix de vente.

NOS NOTES ...
Notes
PARTAGER

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/34/d393695393/htdocs/mediasfrance/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1009