Assurance

Comment annuler son contrat d’assurance habitation ?

Garanties insatisfaisantes, augmentation de prime d’assurance, changement de conditions par l’assureur,… autant de raisons poussent l’assuré à mettre fin à son contrat d’assurance habitation. Attention cependant, un contrat ne peut pas être résilié du jour au lendemain, puisqu’il y a des démarches à suivre, et des délais à respecter. La loi est bien précise. Mais force est de constater que les procédures sont aujourd’hui devenues plus simples qu’auparavant.

Le point sur l’assurance habitation et l’obligation de souscription par le locataire

L’assurance habitation est, comme son nom l’indique, une assurance consacrée aux habitations.  Le but est de couvrir les biens immobiliers, et tout ce qui le concerne, ainsi que la responsabilité civile du propriétaire. Quand on parle de contrat d’assurance d’habitation, il s’agit de multirisques pour les maisons.

Celui qui loue l’habitat est contraint de rendre compte au propriétaire qu’il a adhérer à un contrat multirisque habitation, s’il ne présente pas sa souscription, le contrat de bail est directement annulé.

L’assurance couvre l’assuré en cas d’incendie, d’accident de voiture, les dégâts des eaux ou bien les catastrophes naturelles. A l’intérieur d’une maison, plusieurs incidents peuvent survenir comme le cambriolage, des dégâts au niveau des appareils électriques, des petits problèmes de frigo. Tout cela peut être pris en charge par l’assurance même pour le jardin et les clôtures.

Résiliation de contrat d’assurance habitation par le locataire

Après la date d’anniversaire du contrat, l’assurance habitation peut être annulée sans devoir présenter une pièce justificative à la société d’assurance. L’envoi d’une lettre recommandée soixante jours avant l’échéance qui demande l’arrêt de la souscription suffit. Pas besoin de planifier un rappel pour respecter les dates.

L’assureur se doit d’avertir l’assuré sur la période du contrat surtout à la veille de la fin de celui-ci. Donc, un courrier sera transmis à l’assuré, et ce dernier a le droit de solliciter une résiliation après vingt jours.

Lorsqu’une entité d’assurance oublie d’alerter son client, la loi Châtel prévoit qu’il est toujours possible pour l’assuré d’annuler le contrat en envoyant gratuitement une lettre recommandée.

Depuis quelques années, semblable à l’assurance auto, la loi Hamon permet à un souscripteur d’interrompre son engagement par voie d’un courrier recommandé si le contrat a duré un an.

Pour un locataire, l’adhésion à un contrat multirisque habitation est toujours nécessaire. Ainsi s’il change d’assurance, le nouvel organisme auquel l’assuré se souscrira, avec l’ancien contrat d’habitation, se chargera de la résiliation. L’annulation prend effet 30 jours la recommandation.