Défiscalisation Immobilière/Investissement Immobilier

Crypto-monnaie ou immobilier : quel investissement pour mieux réduire ses impôts

En raison de la pression fiscale particulièrement contraignante, presque tous les contribuables expriment constamment le besoin de payer moins d’impôts. Bien que la loi ait prévu un ensemble de modalités (investissement immobilier, PME) pour une reconsidération à la baisse de l’assiette de l’impôt, le recours à l’évasion fiscale demeure important. Et depuis quelques temps maintenant, le Bitcoin et les crypto-monnaies en général, sont présentés comme la solution idéale pour ne payer aucun impôt sur son investissement. Mais qu’en est-il réellement ?

Réduction Impots
Réduction Impots

Un investissement au rendement prodigieux

Le marché de la crypto-monnaie a enregistré une explosion considérable ces dernières années. Récemment, c’est le Ripple, troisième crypto-monnaie la plus importante du marché, qui a vu son cours effectuer un bond d’environ 80% en 24 heures à peine. Principalement attirés par l’exceptionnel rendement de ces actifs, les investisseurs affluent par vagues pour prendre position sur le marché. Le but de la manoeuvre étant d’acheter et utiliser un wallet ou portefeuille spécial pour stocker des cryptos comme Ripple ou Bitcoin en guettant des occasions comme celles-là pour en tirer profit.

Mais au-delà de l’appât du gain, les crypto-monnaies sont aussi présentées au public comme étant un investissement échappant totalement au domaine de l’impôt. Et pour cause, le fisc serait dans l’incapacité de retracer les transactions puisque les opérations en crypto-monnaie sont anonymes.

Anonymat ou intraçabilité ?

Il s’agit, en réalité, d’un amalgame terrible entre anonymat et intraçabilité. Certes, il est vrai qu’on ne peut quasiment pas faire le lien entre une personne et un actif au sein de la blockchain. Mais les transactions extérieures résultant en des mouvements de devises telles que l’euro ou le dollar sont tout à fait traçables.

En d’autres termes, même s’il est impossible d’associer un Bitcoin particulier à votre personne, les autorités surveillent les mouvements de fonds au niveau des comptes bancaires.

Donc chaque fois que vous transférez de l’argent depuis un compte bancaire vers une plateforme d’échange ou un courtier, l’opération est signalée aux autorités fiscales, la TRACFIN en l’occurrence. Idem lorsque vous redirigez vos gains depuis une plateforme d’échange ou un courtier vers votre compte bancaire.

Au final, les crypto-monnaies ne sont pas exonérées d’impôt et la loi enjoint à la déclaration tout détenteur de compte auprès d’un courtier ou d’une plateforme d’échange. Les réductions de taxe ne sont possibles que dans la mesure des dispositions prévues par la loi. En France, considérant le fait que vos opérations autour des crypto-monnaies soient effectuées à titre professionnel ou accessoire, les plus-values sont respectivement soumises à l’impôt sur les Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et à celui sur les Bénéfices Non Commerciaux (BNC). Mais la France demeure toutefois un pays favorable à la blockchain et aux crypto-monnaies. Ceci devrait donc se traduire par une pression légère sur ces actifs.

Optimisation Fiscale
Optimisation Fiscale

Naviguer en eaux claires

A contrario, l’immobilier est un secteur dont les contours sont bien plus nets que ceux du marché crypto. Même s’il a connu son lot de crises, le marché immobilier représente l’une des destinations les plus fiables en matière d’investissement. C’est une valeur refuge qui a l’avantage de souvent bénéficier de politiques gouvernementales particulièrement favorables.

A titre illustratif, l’investissement dans l’immobilier locatif permet un allègement fiscal. Grâce au dispositif mis en place par la loi Pinel et la loi de finances 2018 il est possible d’envisager une réduction pouvant aller à  21% du montant total pour au plus 2 habitations par année.

Par ailleurs, la réalisation de travaux au profit de l’économie d’énergie dans une résidence peut également donner lieu à des réductions d’impôts.